• 15-JAN-2018

  • SOURCE: Allianz SE

L'impact de la technologie engendre le changement au Maroc - les entrepreneurs locaux présentent des projets commerciaux et écosystèmes innovants lors de la Micro-Conférence Allianz Explorer Hub

Panel Discussion
Le Maroc est plus synonyme de souks que de start-ups. Mais au sein de la communauté d'affaires locale et internationale, cette perception est rapidement en train de changer.

En marge du Championnat FIA de Formule E à Marrakech, des entrepreneurs se sont réunis dans la ville de Marrakech pour participer à la Micro-Conférence Allianz Explorer Hub afin de partager les actions entreprises pour s'attaquer à certains challenges du pays, au travers de l'utilisation innovante de la technologie. Parmi cela: améliorer les transports, réduire la pollution et autonomiser les femmes.

Jean-Marc Pailhol, Directeur “Group Market Management & Distribution”, a déclaré: "Le Maroc a un énorme potentiel: il y a plus d'opportunités d'innovation dans les pays émergents comme le Maroc, moins de problèmes réglementaires et de contraintes. Les décisions sont plus rapides et la population est plus jeune."

e-Mobilité

La Micro-Conférence Allianz Explorer Hub s'est déroulée ce week-end durant l'étape de Marrakech du Championnat FIA de Formule E, première compétition monoplace entièrement électrique au monde. Allianz est non seulement un partenaire officiel mais aussi un investisseur direct dans la course.

Le Responsable Global de la Communication de Marque, Florian Scheiblbrandner, a déclaré que l'assureur est impatient de découvrir comment les gens se déplaceront dans le futur, comme par exemple au moyen de voitures électriques.

"Vous vous attendez à ce que la Formule E vous montre des voitures qui font la course sur une piste - et c'est ce qui se passe. Mais le but derrière la Formule E est beaucoup plus grand. Cela permet de se pencher sur la façon dont les gens pourraient se déplacer dans les villes à l'avenir.

"Il y a beaucoup de nouvelles technologies à l'horizon, comme ce que nous voyons avec la Formule E. Notre métier consiste à rassurer les gens. Si nous ne savons pas ce que les gens veulent faire et ce qu'ils craignent, nous ne pouvons pas les assurer à l'avenir. "

L'entrepreneur marocain Abid Khirani travaille sur des initiatives pour améliorer la sécurité dans les transports. Casky a développé un dispositif qui se colle à l'arrière des casques et utilise les mouvements de la tête des motocyclistes pour signaler d’une lumière rouge si un motocycliste tourne ou freine, sur la base du mouvement de la tête du pilote.

"La moitié des accidents au Maroc impliquent une moto et pourtant la moitié des motocyclistes n'utilisent pas de casques."

Casky téléchargera également des informations sur la circulation routière vers une application en ligne et avisera les services de secours et les familles si un utilisateur est impliqué dans un accident.

L'autonomisation des femmes

Les entrepreneurs utilisent également la technologie pour améliorer l’égalité hommes-femmes. L'entrepreneur social Manal Elattir s'est associé à plus de 1.800 jeunes femmes artistes et entrepreneurs pour les aider à vendre leurs produits artisanaux en ligne, tels que des sacs à main.

"Au Maroc, nous voyons plus de femmes devenir des pionnières - et cela crée des modèles pour d'autres jeunes femmes qui veulent lancer leur propre entreprise."

La mobilité sociale

Le panéliste Ali Fahim de Pintail dirige un bureau de change à faible commission en ligne et est convaincu que les nouvelles technologies améliorent la vie des citoyens ordinaires: «Nous avons des problèmes, mais c'est pourquoi je suis optimiste. Nous voyons nos problèmes et nos contraintes et nous essayons de les résoudre."

Réduire la pollution

Entre-temps, le panéliste Faical Said de Peps-Meca utilise l'énergie solaire pour transformer les déchets ménagers en énergie. "Les déchets sont un problème pour tout le monde. Nous pouvons leur donner de la valeur et les rendre vendable et générer du profit.”

Il ajoute: "il y a une envie de lancer de nouveaux projets et innovations au Maroc, les choses vont aller mieux à l'avenir".

La start-up du panéliste Oumaima Chamchati, Ville Propre, réduit les déchets dans les villes urbaines qui s'étalent dans le pays grâce à une application pour smartphone. Les utilisateurs peuvent alerter les autorités locales sur les déchets qui doivent être collectés en envoyant des photos vers l'application.

Pendant ce temps, les fans locaux de la course de Formule E ont profité d'une expérience immersive dans la Zone Allianz Explorer du Allianz E-Village.